Comment Construire une Maison Ossature Bois?

karkasiniai-namai

Depuis quelques années, la maison en bois intéresse de plus en plus de personnes. Cet intérêt de fabriquer une maison à ossature en bois est associé au souci d’économie, d’écologie et d’aspect esthétique. Le bois est en effet un matériau écologique et durable, il offre un design sans égal sans se forcer sur le budget. La maison en bois peut être livrée clé en main ou en autoconstruction. Le fabricant peut donc se charger de tout dans le cas où le propriétaire souhaite une maison livrée clé en main. L’autoconstruction de maison à ossature en bois est une alternative moins chère, à réserver cependant aux bricoleurs même s’il suffit d’assembler les pièces préfabriquées en usine. L’autoconstruction commence à devenir une tendance pour des raisons de satisfaction d’avoir construit soi-même sa maison et du fait du budget requis qui est relativement réduit à cause de l’absence de main d’œuvre.

 

L’intérêt de l’autoconstruction

ossature_0487

L’autoconstruction séduit de plus en plus de particuliers si par le passé, la construction en bois était réservée aux professionnels notamment les maîtres d’œuvre. En effet, la maison en bois est actuellement disponible en kit préfabriqué en atelier. Cela offre aux futurs propriétaires la possibilité de participer activement dans la construction de leur maison qui est bien plus simple que la construction en béton ou en parpaings. Le kit de maison à ossature en bois apparaît donc comme la meilleure solution et aussi la moins coûteuse pour ceux qui veulent eux-mêmes se lancer au chantier de leur futur habitat.

 

Les fabricants proposent des solutions pour construire une maison à ossature en bois de manière plus facile par soi-même. L’ossature, les murs et la charpente sont pré assemblés en usine. Toute la partie structurelle de la maison en bois permet une mise en œuvre plus facile du montage hors d’eau. Les fabricants proposent aussi plusieurs options jusqu’au kit second œuvre. On distingue trois niveaux d’autoconstruction en fonction du niveau de bricolage du propriétaire et de ses besoins : version travaux, version prêt-à-finir et version prêt à décorer. La participation des propriétaires pourrait pour certains se limiter au second œuvre, mais les amateurs de bricolage pourraient opter pour la réalisation par eux-mêmes de la mise hors d’eau/ hors d’air de la construction. Faire soi-même permet au maître d’ouvrage d’avoir plus de liberté sur le chantier et la gestion des travaux. L’intérêt majeur de cette autoconstruction d’une maison en bois est l’économie substantielle qu’on peut réaliser avec, on parle d’une économie de 30 à 50% selon le kit et le fournisseur.

 

Réservée aux bricoleurs expérimentés

Carpenter cutting plank by circular saw

L’autoconstruction de maison en bois est un travail de bricoleur. Certes, la maison est livrée sur le chantier en kit prêt à monter, mais son assemblage s’apparente à celui d’un puzzle auquel chaque élément doit se trouver à la bonne place. Ainsi, seuls les plus expérimentés pourront mettre sur pied un projet d’autoconstruction nécessitant plusieurs levages et montages : ossature en bois, murs, charpente, toiture, bardage, isolation, plomberie, équipement électrique et finition. Toutefois, la plupart des fabricants fournissent avec le kit de maison en bois une notice de montage détaillée, un livre d’autoconstruction d’une maison à ossature en bois ou même l’assistance d’un professionnel expérimenté. Il est important de vérifier que la notice ou l’assistance est incluse dans le contrat.

 

Préparation d’un projet d’autoconstruction

autoconstruction_yourte

L’autoconstruction d’une maison en bois nécessite une grande préparation. Planifier son projet est indispensable même pour un bricoleur confirmé afin d’optimiser la productivité et connaitre en détail les dépenses, car le chantier évoluera en fonction du temps à consacrer aux travaux, du niveau en matière de construction et d’assemblage de l’ossature de la maison en bois, et enfin des contraintes saisonnières. Tous ces paramètres doivent être pris en compte lors de la planification des tâches. La consultation d’un blog spécialisé sur l’autoconstruction de maison à ossature en bois est également indispensable pour réellement appréhender le projet, pour savoir à quoi il faut s’attendre.

 

Avant l’achat du kit, il est nécessaire de visiter la maison témoin pour vérifier la qualité des éléments et non pas celle du montage. Cette dernière dépend de l’expérience et du savoir-faire du maître d’œuvre. A noter que l’autoconstruction n’existe pas dans la législation française. Le maître d’ouvrage est protégé lorsqu’il engage un professionnel pour la construction de son habitat. Il perd cette couverture lorsqu’il est lui-même le constructeur alors que le contrat d’assurance est nécessaire pour se protéger contre les dommages-ouvrage. Il est ainsi impératif de souscrire à une assurance responsabilité civile pour se protéger en cas d’accident sur le chantier. L’autoconstruction prive le propriétaire de la garantie décennale qui est obligatoire pour une construction par un professionnel. Ainsi le propriétaire doit au préalable convaincre les assureurs de couvrir son autoconstruction.

 

Fabrication d’une maison en bois

construction-maison-en-bois

La fabrication des éléments qui vont constituer la maison en bois est effectuée en atelier. Les constructeurs fabriquent en atelier l’ossature en bois, qui une fois assemblée sur le chantier constituera les murs, cloisons et charpentes de la maison. La maison en bois en kit est disponible en modèles préconçus, mais s’adapte également à toutes les attentes architecturales. Dans le cas d’une maison personnalisé, le constructeur définit le choix des matériaux et la forme architecturale en rapport au budget et aux besoins du propriétaire. L’ossature en bois est réalisée avec des bois certifiés par un charpentier. La fabrication de l’ossature dépend du plan et de l’isolation choisie par le propriétaire. La plupart des constructeurs réalisent le permis de construire, le propriétaire peut tout de suite construire lui-même sa maison une fois que le kit de maison en bois est livré sur le chantier.

 

Les étapes des travaux d’autoconstruction

photo

Les étapes de l’autoconstruction sont similaires à des travaux réalisés par les professionnels sauf que la durée du chantier peut dépendre de la disponibilité et de la productivité du propriétaire. La construction de maison en bois est composée de gros œuvre (terrassement et montage des murs, charpente et couverture) et de second d’œuvre (travaux de finition).

 

  • Préparation du terrain

La première étape de l’autoconstruction consiste donc à préparer le terrain constructible. Le terrassement du terrain reçoit les fondations avec le coulage d’une dalle en béton. La fondation doit correspondre au plan de la maison préfabriquée en usine pour que tous les éléments puissent s’emboiter, le coût d’une maison à ossature en bois en autoconstruction en dépend.

 

  • Levage des murs

On peut ensuite s’attaquer au levage des murs de l’ossature bois. Après la mise en place des murs, le montage de la charpente peut commencer. Le propriétaire a le choix entre une charpente industrielle ou traditionnelle selon la forme de la maison et l’existence ou non de combles aménageables. La maison en bois est maintenant prête à accueillir la couverture de la toiture.

 

  • Pose de la couverture

Après la mise en place des murs et de la charpente, on peut poser la toiture. Le choix de la couverture dépend du besoin du propriétaire et de la forme de la toiture : toit plat ou traditionnel. On a le choix entre une couverture en zinc, ardoises, tuiles, bacs acier …

 

  • Isolation intérieure et extérieure

L’isolation  thermique et acoustique est importante. L’isolation consiste à poser les isolants intérieurs et extérieurs préinstallés dans les murs. Cela implique aussi  d’une mise hors d’eau et hors d’air de l’ouvrage pour protéger de l’humidité et pour éviter la formation de condensation. La mise hors d’eau est effectuée depuis la couverture sur la charpente (pare-pluie, tasseaux et bardage) tandis que la mise hors d’air consiste à poser une membrane étanche de type pare-vapeur entre le sol, les murs et le plafond. Il est possible d’ajouter une isolation extérieure en fibre de bois pour que la mise hors puisse répondre à la RT 2012.

 

  • Travaux d’intérieur

Une fois que la structure est assemblée, on peut dire que le gros œuvre est terminé et que la maison prend déjà sa forme initiale. On peut s’attaquer aux fermetures et à l’aménagement intérieur. On a le choix entre plusieurs matériaux pour les portes, les baies coulissantes et les fenêtres : bois, alu, PVC … En autoconstruction, on peut ajouter des éléments esthétiques et sécuritaires comme les volets roulants. Il est ainsi possible de modifier en cours de construction le style de la maison. L’aménagement intérieur consiste à installer le réseau électrique, la plomberie, le réseau sanitaire et le chauffage. On peut ensuite poser les cloisons, les faux-plafonds les escaliers, l’habillage des murs ou encore le revêtement de sol.

 

  • Finition

La maison peut enfin recevoir les éléments de finition : pose de bardage, peinture… Le coût en autoconstruction d’une maison à ossature en bois varie au final en fonction des modifications et de la qualité de finitions apportées.

Les commentaires sont fermés.