Electricité Maison Ossature Bois

img_1160

L’installation du système d’électricité d’une maison à ossature bois relève d’une tâche très technique. En effet, une simple erreur peut engendrer de graves soucis. Quelques techniques d’installation sont donc à adopter. Par ailleurs, il faut réaliser l’opération conformément à la norme NF C 15-100 tout en prenant soin de l’esthétique de la maison. Pour un bricoleur chevronné, le travail est tout à fait faisable. Si on n’a pas le talent nécessaire, le mieux est de contacter un électricien.

Les dangers d’une mauvaise installation électrique

travaux-conformite-installation-electricite

A part le court-circuit pouvant se traduire en un incendie domestique et le risque d’électrocution, la pollution électromagnétique s’ajoute dans la liste dangers qui menacent les occupants d’une maison en ossature à bois dans le cas où le système électrique n’est pas installé comme il se doit. Il faut dire que le bois a tendance à coupler les champs électriques à cause de son degré d’humidité assez élevé et de sa structure fibreuse. Cela signifie que la mise à la terre n’est pas automatique, ce qui augmente le taux de champs magnétiques dispersés dans les différentes pièces à vivre. En général, ce sont les planchers, les poutres et les murs en bois qui vont répandre les charges électriques qu’ils ont accumulé à l’intérieur de l’habitat. La plupart du temps, elles atterrissent dans les lits ou les fauteuils. Certaines études ont montré qu’il est possible de détecter la présence de champs électriques de 50Hz dans ces meubles.

Les risques du rayonnement magnétique sur la santé

ondes-electromagnetiques-rayonnement-825x510

Les effets des pollutions magnétiques sur la santé de l’être humain sont nombreux. Diverses enquêtes réalisées aux Etats-Unis et au Canada, les pays où on recense le plus grand nombre de maison à ossature en bois, ont montré que l’hypersensibilité électromagnétique est à l’origine de diverses maladies. Il est toujours important de préciser qu’une mauvaise installation électrique est à l’origine de ces divers problèmes. Raison pour laquelle, le Conseil National Américain de Protection contre les Radiations envisage de proposer une norme d’installation de système d’électricité dans les maisons à ossature en bois afin de limiter les risques.

Les précautions à prendre lors de l’installation

fils

Pour quelqu’un qui envisage de se lancer dans l’auto construction, il est primordial de connaître les bonnes précautions à prendre pour éviter les dangers des pollutions magnétiques. La première chose à faire est d’éloigner les sources de dangers des meubles et des objets les plus utilisés dans la maison. A titre d’exemple, il est plus prudent de placer le tableau électrique dans une zone bien éloignée des pièces à vivre. Sur ce point, le garage est l’endroit idéal. Les câbles électriques sont aussi à placer en périphérie. Il en est de même en ce qui concerne les prises, les interrupteurs et tous types d’équipements électriques comme les lampes de chevet et les chaînes. Il faut au moins une distance de 70 cm entre ces divers éléments et le lit. Si possible, il faut aussi relier à la terre les masses métalliques comme les pieds de lampe. En addition à tout cela, il faut éviter l’utilisation de certains appareils comme les fours à micro-onde, les lampes dotés d’un transformateur dans le pied et les planchers chauffants électriques. En même temps, il faut avoir comme habitude de débrancher les appareils électriques comme la télévision et l’ordinateur quand ils ne sont plus utilisés.

Quelques conseils supplémentaires

image_00064

Lors de la réalisation d’un projet d’électricité dans une maison à ossature bois, il faut également utiliser des matériels de qualité qui offre une protection optimale contre les dangers électriques. On doit par exemple privilégier les câbles et les fils blindés notamment les modèles dotés du label V.M.V.B (Brevet International de la Câblerie d’Eupen). L’utilisation de ces équipements limite les rayonnements car ils sont en général enveloppés d’une gaine de couverture en polymère sans halogène. Cela garantit leur étanchéité. Ils constituent ainsi d’excellentes armes contre la pollution magnétique. Une idée ingénieuse qui peut fonctionner est aussi de placer des gaines dans les murs avant l’installation du parement intérieur. Il faut également éviter d’installer des rallonges dans les chambres à coucher et pour finir, on doit à tout prix optimiser la prise de terre. Bien entendu, il faut bien se renseigner auprès des spécialistes en électricité ou bien des fournisseurs de maison à ossature en bois pour reconnaître les matériels les plus appropriés et les bonnes techniques à adopter.

D’autres solutions efficaces

installer-modules-d-tableau-electrique-l638-h387-c

Si malgré toutes ces précautions prises, le taux de champs électriques et magnétiques qui véhicule dans la maison est encore élevé, il faut alors penser à réaliser l’installation selon les normes de l’électricité biocompatibilité. Cela consiste notamment à adopter une architecture d’installation assez spécifique et à opter pour l’utilisation de certaines gaines et de certains types d’éclairage. La solution à primer pour assurer une bonne évacuation des courants est par exemple de blinder l’installation en plaçant par exemple sur les murs des écrans en métal ou bien des peintures avec une forte teneur en carbone. On peut également se servir de gaines écrantés qui seront connectées à la terre via des colliers spécifiques. Sinon, on peut miser sur la mise en place de circuits séparés. Dans ce cas, l’utilisation d’un biorupteur est nécessaire. Il s’agit d’un appareil sous forme d’un petit boîtier connu aussi sous le nom d’interrupteur automatique de champs ou IAC. Il a été conçu spécialement pour réduire le rayonnement électromagnétique dans les habitats en bois. Comme son nom l’indique, il interrompt l’alimentation du circuit. Bien entendu, pour qu’il offre une protection optimale, on doit éteindre tout appareil électrique la nuit. Il est important de mentionner que l’installation certains matériels domotiques s’avère être nécessaire pour garantir le succès de certains projet. C’est le cas des interrupteurs avec télécommande infrarouge. On peut ainsi faire un contrôle adéquat et détecter à l’avance l’augmentation du taux de pollution. Bien entendu, c’est une décision à prendre avec précaution car elle peut engendrer des conséquences importantes au point de vue économique. En effet, l’utilisation de ces commandes automatiques peut augmenter le coût d’installation et d’utilisation du système d’électricité maison ossature bois.

L’esthétique de l’installation

distribution-reseaux-l638-h387-c

Une maison à ossature bois est censée être un habitat agréable à vivre. Voilà pourquoi, il est primordial de bien tenir compte de son esthétique lors de la mise en place du système électrique. La disposition de chaque matériel est à choisir avec minutie. Il faut faire en sorte à ce que les câbles se trouvent dans des endroits beaucoup plus discrets. Bien entendu, cela ne veut pas dire qu’il faut faire n’importe quoi en faisant des trous dans les murs ou bien les planchers dans le simple but de dissimuler les fils. On doit également choisir avec soin l’apparence des matériaux qui composent le circuit sans pour autant négliger leur qualité. Le souci se pose surtout lors du choix des lampes. On se laisse souvent aveugler par la beauté des luminaires et on ignore les dangers que leur utilisation peut engendrer.

L’intervention d’un professionnel recommandé

mise_en_service_electricite_erdf

Pour limiter les risques, l’établissement d’une étude approfondie est nécessaire avant de réaliser le projet d’installation de système d’électricité dans une maison à ossature bois. Le but est de trouver les méthodes adéquates pour supprimer ou limiter la présence de champs électromagnétiques dans le local. Vu l’importance du danger et la difficulté de la tâche, confier l’installation du circuit d’électricité d’une maison à ossature bois à un professionnel se trouve être une idée judicieuse et ce, même si cela risque d’augmenter un peu le coût de construction de l’habitat. Un tel expert est à même de réaliser un diagnostic et un plan de pose adéquats. Son travail consiste à trouver l’emplacement idéal pour chaque composant du circuit et à choisir les matériels à installer en tenant compte des normes et des contraintes budgétaires de son client. En somme, il est tenu d’équiper la maison d’un système électrique conforme à la norme et qui n’expose pas ses occupants à des risques de pollutions électromagnétiques. Un électricien compétent maîtrise d’ailleurs la norme en électricité biocompatible. Cela lui permet de faire un travail soigné. En coopérant avec un spécialiste en électricité, on a plus de chances d’avoir un habitat sain.

Les commentaires sont fermés.